Disponibles 100 Coupons 15% = FIRSTBUY

Les abeilles : femelles ou mâles ?

La reine commence à pondre après son vol nuptial avec le faux bourdon qui ne reviendra jamais à la ruche, il meurt aussitôt après l’accouplement, l’abdomen cassé en deux par l’effort de la pénétration.

L’architecture de la ruche est parfaitement pensée pour accueillir les nouveaux nés. En effet la reine va déposer un à un ses oeufs dans chacune des cellules qui ont été fabriquées par les abeilles ouvrières. Il y a deux sortes de cellules, des grandes et des petites. Les grandes sont destinées aux futurs mâles et les petites cellules aux femelles. La femelle étant beaucoup plus utile que le mâle dans la ruche, il y a beaucoup plus de petites cellules. Ensuite une autre magie s’opère, si la reine se contente de pondre simplement un oeuf, cela donnera un mâle et si elle dépose en plus sur l’oeuf un petit spermatozoïde, une abeille ouvrière verra le jour. La reine stock des milliers de spermatozoïdes dans une petite poche, spécialement dédiée.

Le travail de la reine des abeilles est épuisant, elle pond en moyenne un oeuf toutes les 40 secondes, environ 2500 oeufs par jour. Pour être performante dans sa poche, une véritable cours l’entoure et la nourrit en permanence. Lorsque la dernière cellule du rayon est occupé par un oeuf, la reine se dirige vers les premières cellules qui viennent d’être libérées par des abeilles qui sont devenues adultes et ainsi de suite. Après 3 jours, l’oeuf pondu par la reine donne naissance à une larve qui sera goulument nourri de bouillie (essentiellement composé de gelée royale) par des abeilles spécialement sélectionnées pour cette tâche; les abeilles nourricières. Ces dernières vont servir, pas moins de 3000 repas pendant trois jours aux petites larves qui vont grandir à une vitesse inimaginable. Au bout du 6ème jours la larve a pris 500 fois son poids d’origine.

Le 21 ème jour a lieu l’éclosion de l’abeille qui rejoint l’usine à miel avec ses soeurs et sa mère. Comme toutes ses soeurs, elle va avoir un apprentissage très précis. Elle est :

  • d’abord nettoyeuse : elle nettoie les cellules pour accueillir de nouvelles larves
  • nourrice
  • maçonne : construction des rayons de la ruche
  • ventileuse : pour aérer la ruche, la garder à une température stable et contrôler son taux d’humidité et de CO2
  • soldat : où elle monte la garde au pieds de la ruche pour donner l’alerte si un ennemi se présentait
  • enfin butineuse: à la recherche de nectar, de pollen et d’eau

essentialpureoil.com/blog/

Souscrire à la newsletter
Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un coupon-rabais instantané de 15% et des mises à jour sur les promotions et les coupons.

Votre panier

×